image
image image image
 
Accueil > Les actions de developpement > Circul’A - Bureau Export de la Musique Africaine

Les partenaires africains du BEMA

Activités

Adhésion

Contacts - Membres

Vidéo

 

Télécharger le formulaire d’adhésion au BEMA

Télécharger le rapport 2007 de lancement du BEMA

Circul’A - Bureau Export de la Musique Africaine

(JPG)

La musique, tout particulièrement en Afrique, représente un très fort potentiel de développement, et c’est dans ce contexte qu’est née l’idée de créer une entité indépendante, appelée Bureau Export de la Musique Africaine (BEMA) visant à soutenir la structuration et l’exportation de la musique africaine, en Afrique, et dans le reste du monde. A l’initiative d’Africa Fête, le BEMA est né sous l’impulsion d’un réseau de partenaires d’Afrique de l’Ouest dits « dynamiques », à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali et le Sénégal. Les professionnels de la musique ont besoin de développer les échanges culturels en Afrique, de consolider un réseau panafricain, et de travailler sur des projets structurants alliant la production, la diffusion et la formation professionnelle. Dans cette perspective, le BEMA est un outil d’accompagnement informatif, logistique, administratif, de promotion et d’exportation de la musique africaine.

1. Les objectifs du BEMA

Afin de promouvoir la musique africaine en Afrique et à travers le monde, le BEMA se fixe les objectifs suivants :

-  Soutenir la circulation des opérateurs, des artistes et de leurs œuvres ;

-  Assurer la promotion et la diffusion de la musique africaine ;

-  Accompagner la professionnalisation des opérateurs ;

-  Soutenir la production et la distribution musicale ;

-  Faciliter l’accès à l’information ;

-  Consolider l’environnement juridique de la filière musicale ;

-  Conforter la création d’emplois formels dans le domaine musical.

2. Le cadre juridique du BEMA

L’association « Circul’A Bureau Export de la Musique Africaine » reprend la mention du réseau Circul’A, réseau créé par les opérateurs de l’industrie musicale africaine pour favoriser la circulation des artistes et des œuvres en Afrique, qui existait de façon informelle.
L’association a été officiellement proclamée en septembre 2007 et son siège social est à Dakar. Le BEMA s’adresse aux structures culturelles des pays africains, notamment d’Afrique de l’Ouest.

3. Plan d’action

Les activités prioritaires du BEMA sont :
• les programmes de tournée d’artistes musiciens et les échanges artistiques internationaux
• les programmes de formation professionnelle
• le soutien à la production et à la distribution discographiques
• la mise en œuvre d’opérations exceptionnelles de promotion
• l’information et le conseil aux professionnels
• la réalisation d’outils de promotion et de marketing : cd compilation, site internet

4. Modalité de fonctionnement

Le BEMA veille à répartir de façon équitable et pertinente des soutiens financiers et les outils d’accompagnement. Le mécanisme de recueil et d’attribution de ces aides est transparent, à travers les commissions composées de personnalités indépendantes et des personnels membres d’organismes représentés au conseil d’administration du BEMA.
Peuvent solliciter le BEMA les structures professionnelles africaines qui justifient d’un fonctionnement annuel, capables de fournir des bilans techniques et financiers, dans le respect du cadre légal.

5. Le financement

Le financement du BEMA est assuré notamment par : Les Ministères de la culture du Sénégal, Mali, Burkina Faso, Bénin, Guinée
L’Organisation Internationale de la Francophonie
Le Ministère Français des Affaires Etrangères et Européenne
La Sacem (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique)
L’Unesco, Alliance globale pour la diversité culturelle
CulturesFrance
Le Centre de Commerce International (International Trade Center)
L’association Diversités et European Music Office
Le Conseil Francophone de la Chanson
Les sponsors
Les membres actifs

6. Les partenaires africains du BEMA

Mali : Actes 7, Bamako
Mali : Donko Ni Yiriwa, Bamako
Côte d’Ivoire : Yakignan Production, Abidjan
Guinée : Mass Production, Conakry
Guinée : Contact Evolution, Conakry
Burkina Faso : Umane Culture, Ouagadougou
Burkina Faso : Djongo Diffusion, Ouagadougou
Bénin : Association des Artistes pour le Progrès, Cotonou
Sénégal : Tringa Musiques et Développement, Dakar
Nigeria : AAP Nigeria, représentée par Mme Mfon Umana
Togo : Ozdok Production / AAP Togo, représenté par M. Agbevohia Kodzo Edem
Gabon : Afrikaktion, Libreville
Gabon : Zorbam Produxions, Port-Gentil
Cameroun : RTM Events, Douala

 

- Lumière sur Africa Fête - Le label Africa Fête Diffusion - Le festival - Les actions de developpement - Contact - Crédits
 
image
 
  image
image
image