image
   
Accueil > Le label Africa Fête Diffusion > Les artistes > Fou Malade

   
 

 

 
Fou Malade
 
 
Biographie

Malal Almamy TALLA est né le 19 juin 1974 à Saint-Louis du Sénégal. Il grandit à Guédiawaye, la banlieue de Dakar où échouent les immigrés de l’intérieur poussés vers la ville par la sécheresse et l’espoir d’une vie meilleure.

En 1994, il rejoint le mouvement hip-hop qui est devenu depuis la fin des années quatre-vingt le mode d’expression de la jeunesse sénégalaise et de ses revendications. Sa famille le pousse à faire des études, à devenir journaliste ou fonctionnaire. Il s’inscrit à l’université pour leur faire plaisir, mais ne s’y sent pas à sa place. Il est véritablement un enfant de la banlieue. Au bout de deux ans, il quitte la fac pour se consacrer au rap à temps complet. Il crée avec des amis du quartier le Bat’haillons Blin-D, le "bataillon des hommes battus, ligotés par l’injuste nation". Alors que certains imitent le gangsta’ rap made in USA, le groupe issu de Guédiawaye prône un rap engagé, conscient. Et alors que les griots d’antan chantaient les puissants, Malal se définit comme le griot du peuple.

À partir de 2000, il arpente les scènes sénégalaises avec ses compagnons, avant de sortir en 2003 une première cassette "2guntaan" qui se vend à 15 000 exemplaires, ce qui est considérable pour le Sénégal. L’un des titres de la cassette, FOU MALADE, fait un véritable tabac. Et le public rebaptise le rappeur du nom de son premier tube. Et voici comment Malal Talla devient "Fou Malade" pour tous les Sénégalais...

En 2004, le producteur Bouba Ndour (frère de Youssou Ndour) commande à Fou Malade un morceau pour la chanteuse vedette Viviane sur la compilation "Viviane et frères". Ce sera TAXIMAN. Deuxième tube. En 2005, Bouba Ndour commande un album solo à Fou Malade : Radio Kankan. Troisième tube avec THIOUKHOUNA KAYE (feat. Pacotille). Le morceau crée un scandale car Fou Malade y parle du "plaisir de chier". Mais le fou a le droit de tout dire en Afrique. Les enfants rient, les adultes suivent.

Entre temps, il a fait Bercy avec Youssou Ndour et une tournée européenne avec Viviane. Tout en enchaînant les concerts au Sénégal.

Malal décide alors de passer à la vitesse supérieure et d’aller chercher un producteur en France pour démarrer une carrière internationale. Il souhaite renouer les fils de son histoire déjà bien nourrie et tirer profit de l’expérience solo tout en retrouvant l’esprit du Ba’haillons blin-D. À Paris, il fait la rencontre de Karim Miské et Laurence Gaignaire qui vont s’associer pour créer le label Lalu Music. En 2008, l’album "On va tout dire" signé "Fou Malade et le Bat’haillons Blin-D est le premier du label.

Fou Malade participe au morceau Politique sur l’album de Mokobé avec Amadou et Mariam et Tiken Jah Fakoly. Un concert au Point éphémère à l’été 2008 lui permet de rencontrer le public français.

Fou Malade et le Bat’Haillons Blin-D mènent au Sénégal le projet « rap poétique » qui consiste à utiliser le rap comme support pédagogique au sein des lycées et des collèges sénégalais. 150 professeurs de français ont été formés pour animer ces ateliers grâce au collectif, au ministère de l’éducation et à la coopération française. Le succès de ce projet a abouti à la sortie d’un cd écrit et interprété par les élèves.

En parallèle, le groupe mène depuis 5 ans un travail de prévention et de réinsertion au sein du milieu carcéral en y organisant des concerts, des ateliers d’écriture et en produisant les albums des anciens détenus.

FOU MALADE : en savoir plus

- Lumière sur Africa Fête - Le label Africa Fête Diffusion - Le festival - Les actions de developpement - Contact - Crédits
 
image
 
   
 
image